Coronavirus: les réponses à vos questions

LE MESSAGE D’ALAIN DICHTER, DIRECTEUR GENERAL (01/07/2020)

30/06/20: Nouvelle phase d’assouplissement des recommandations dans le cadre de visites…

27/05/20: Poursuite du déconfinement progressif de nos centres et assouplissement des mesures en matière de visites et sorties

TOUTES NOS INFORMATIONS SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19)

Toute mesure prise a un but unique: protéger au mieux vos proches

(mise à jour: 01/07/2020)

Puis-je à nouveau rendre visite à mes proches?

Depuis l’assouplissement des mesures de confinement décrété par la Ministre de la famille Corinne Cahen le 28/04/2020 revues en date du 20/05/2020 et du 25/06/2020, SERVIOR s’organise pour permettre aux pensionnaires de retrouver leurs familles et proches et pouvoir ainsi échanger en direct.

Les visites s’inscrivent dans le strict respect des mesures de sécurité (distances) et d’hygiène (désinfection) préconisées et recommandées par les instances officielles.

Dans le respect des recommandations du Ministère de la Santé, de plus larges possibilités pour visites de vos proches sont dorénavant possibles.

Depuis fin juin il est à nouveau possible de rendre visite à vos proches dans un cadre plus intime, en chambre/habitation et/ou au parc (pour les structures qui en disposent). Afin de nous soutenir dans l’organisation de ces visites et pour éviter un temps d’attente à l’accueil du centre, veuillez s’il vous plaît nous avertir par téléphone en précisant l’heure de votre venue. A votre arrivée nous vous demandons de bien vouloir passer à la réception afin de laisser vos coordonnées et de renseigner sur votre état de santé (FORMULAIRE téléchargeable). Cette récolte d’informations permet un éventuel re-traçage, tel que prévu par la loi Covid-19 du 24 juin 2020, en cas d’infection suite à des visites.

Pour les visites en extérieur uniquement, l’accompagnement d’un animal de compagnie (chien/chat) est également admis.

Les pensionnaires ont-ils la possibilité de quitter la structure? (rajoute du 27/05/2020)

Les pensionnaires de nos structures disposant de la faculté de comprendre et d’appliquer les gestes barrière et les mesures d’hygiène et de précaution indispensables pourront dorénavant être autorisés par le Chargé de Direction à sortir de la structure (p.ex. faire des achats, rendre visite à leurs familles), pour autant qu’ils s’engagent à respecter strictement les consignes données, ainsi que les mesures de sécurité et consentent à une mise en auto-surveillance de 14 jours à leur retour (port du masque obligatoire lors de tout déplacement dans le centre et suivi des symptômes).

Nos résidents nécessitant de consultations externes auprès de médecins dentistes et de médecins spécialistes, de traitements ambulatoires planifiés à l’hôpital (p.ex. chimiothérapie ou dialyse,…) ne sont dorénavant plus soumis à une mise en (auto)quarantaine à leur retour dans leur centre respectif.

Il est ici cependant rappelé que – dans la mesure du possible – la téléconsultation avec le médecin traitant et/ou le médecin spécialiste reste à privilégier.

Pour les résidents revenant d’un séjour hospitalier (en chambre ou unité de soins) ou d’un passage dans un service d’urgence, les mesures de précaution prévoyant une mise sous quarantaine de 14 jours restent en revanche pour l’instant d’application.

 

La vie « normale » est en cours de reprendre son rythme?

Oui, les activités de nos centres continuent, dans le respect de mesures de précautions spécifiques, comme par exemple le respect du nombre maximal d’un groupe et le respect des distances entre les différentes personnes.

La poursuite des activités régulières était et reste très importante. Elle permet de conserver un rythme de vie positif et de préserver des habitudes essentielles au moral de nos pensionnaires en cette période atypique.

Il était à chaque moment une de nos priorités d’éviter des effets négatifs, aussi bien d’un point de vue psychologique que pour le bon suivi d’un pensionnaire (prise de médicaments, etc.).

 

Que pouvons-nous faire, en tant que famille ou proche ?

Faites confiance aux professionnels des soins qui s’occupent de vos proches
Gardez le contact avec les vôtres, via les moyens disponibles (visite, téléphone, courrier, Skype, etc).

Depuis fin juin il est à nouveau possible de rendre visite à vos proches dans un cadre plus intime, en chambre/habitation et/ou au parc (pour les structures qui en disposent). Afin de nous soutenir dans l’organisation de ces visites et pour éviter un temps d’attente à l’accueil du centre, veuillez s’il vous plaît nous avertir par téléphone en précisant l’heure de votre venue. A votre arrivée nous vous demandons de bien vouloir passer à la réception afin de laisser vos coordonnées et de renseigner sur votre état de santé (FORMULAIRE téléchargeable). Cette récolte d’informations permet un éventuel retraçage, tel que prévu par la loi Covid-19 du 24 juin 2020, en cas d’infection suite à des visites.

 

Le personnel en contact avec mon parent porte-t-il un masque et des gants?

Nos collaborateurs gèrent le dé-confinement progressif en tant que professionnels du secteur de la santé, avec le respect et la conscience nécessaires, avec dévouement et professionnalisme. Ils appliquent les procédures à la lettre.
Tous nos personnels de soins et d’encadrement, toutes les équipes de cuisine, de services et de ménages respectent scrupuleusement les directives du Ministère de la santé en ce qui concerne le port de masque et/ou de gants.

Au sujet du port des gants, il importe cependant de préciser que celui-ci n’est pas toujours nécessaire, le plus important étant de se laver régulièrement et correctement les mains. C’est pour cela que pour certaines tâches (p.ex. activités d’encadrement ou d’animation de nos pensionnaires, transport de plateaux, etc), vous ne verrez pas systématiquement notre personnel porter des gants, qui eux aussi doivent être régulièrement changés.

Nos personnels veillent au respect strict des mesures d’hygiène et de précaution, et font en sorte que tous nos pensionnaires, quelle que soit leur pathologie – y compris les personnes atteintes de démence – se sentent rassurés, accompagnés, et perçoivent bien la « chaleur » que nos collaborateurs leur offrent déjà habituellement au quotidien.

 

Mon parent doit-il porter un masque?

Alors que nos pensionnaires non contaminés par le Covid-19 résident dans nos centres au sein d’un éco-système sécurisé où toutes les mesures de précaution sont prises, ils n’ont pas besoin de porter un masque.

Seuls les pensionnaires autonomes et aptes à comprendre et à appliquer les gestes barrières, pour lesquels des sorties sont autorisées, sont demandés de porter un masque dans les parties communes lors de leur retour, ceci tout simplement pour protéger leurs co-habitants, le personnel soignant, donc leur communauté de vie.

Dans l’hypothèse d’une  éventuelle contamination d’un pensionnaire ou le cas d’un pensionnaire présentant les symptômes Covid—19, celui-ci pourrait se trouver dans ce cas en quarantaine isolée des autres pensionnaires sains, et serait amené à porter un masque pour autant qu’il soit cognitivement capable de correctement le porter (ex. pensionnaire autonome ne souffrant pas de démence). Ceci uniquement à titre de précaution supplémentaire pour limiter tout risque de contamination à l’égard du personnel soignant et d’encadrement, qui dans ce cas portent eux-mêmes obligatoirement déjà un masque.

 

Comment se fait le contact avec les personnes qui ne parlent plus, et ont du mal à communiquer ou qui souffrent de démence ? La coupure avec leurs proches ne risque-t-elle pas de leur être très préjudiciable ?

Nous veillons à ce que tous nos pensionnaires, y compris les personnes souffrant de démence, se sentent rassurés, accompagnés et perçoivent bien la « chaleur » que nos collaborateurs leur offrent au quotidien. En respectant toutes les mesures de précaution et d’hygiène, le personnel d’encadrement et de soins veillera le mieux possible à permettre un contact rapproché avec les pensionnaires concernés.

 

Que se passe-t-il si un pensionnaire présente les symptômes de la maladie?

Si c’est le cas, des mesures précises édictées par la Direction de la Santé sont appliquées immédiatement. La première est de placer ce résident en quarantaine, pour éviter toute contamination avec d’autres pensionnaires ou membres du personnel. Cela se fait avec tout le doigté nécessaire, pour bouleverser le moins possible la vie des personnes concernées.
Chaque structure dispose des équipements nécessaires à la protection du malade, de ses co-habitants, et du personnel. Tout le personnel, qu’il soit soignant, d’encadrement ou faisant partie des équipes de nettoyage, ainsi que le personnel de cuisine et de service prendront les mesures de précaution et d’hygiène nécessaires lors de chaque contact avec le senior (masque, gants, plateau-cuisine filmé, etc.).

 

Que se passe-t-il si un membre du personnel présente des symptômes ?

Si un membre du personnel présente des symptômes compatibles avec une infection à coronavirus, il reste à son domicile en quarantaine, se soumet sans délai à un test Covid-19, et ne vient pas travailler tant que le résultat du test n’est pas déclaré négatif . En tant que professionnels du secteur de la santé, avec le respect et la conscience nécessaires, nos collaborateurs sont mieux sensibilisés que la moyenne de la population pour repérer ces symptômes et ils appliquent les procédures, les mesures de précaution et d’hygiène à la lettre.

 

Si mon parent est touché par le coronavirus, serai-je prévenu rapidement ?

Oui, absolument. Nous privilégions en toutes circonstances la transparence. Nous informons sans délai le parent le plus proche tout en mettant tout en place pour garantir les mesures de protection, d’isolement et de soins nécessaires pour favoriser sa guérison et aussi le cas échéant mettre en quarantaine les personnes récemment en contact avec votre parent touché par le virus. Parallèlement, le médecin traitant avise la Direction de la Santé, avec laquelle nous sommes en contact constant et dont nous suivons les directives et instructions complémentaires, si besoin.

 

S’il doit être hospitalisé, serez-vous l’intermédiaire entre lui et nous ?

Oui, absolument. Nos pensionnaires nous tiennent à cœur et nous serons en contact régulier avec l’hôpital pour suivre l’évolution de son état de santé et organiser dès que possible son retour dans notre centre. Rien ne vous empêchera cependant de prendre aussi directement contact avec l’hôpital ou, mieux encore, avec votre proche hospitalisé en direct pour autant qu’il dispose du téléphone sur place et ait la capacité de décroché lui-même.

 

Des livreurs et des prestataires externes travaillent actuellement dans vos centres ? Si oui, avec quelles précautions ?

Les livreurs et prestataires externes nécessaires dans le cadre du fonctionnement du centre peuvent accéder à nos centres, sous condition stricte de respecter toutes les mesures de précaution et d’hygiène définis par SERVIOR et par le Ministère de la Santé.

 

En cette période de dé-confinement progressif, êtes-vous parvenus à maintenir l’encadrement habituel ?

Nous pouvons compter, comme d’habitude,  sur la flexibilité et la solidarité de nos collaborateurs, ce qui nous permet de fonctionner normalement.

Tous nos remerciements vont d’ailleurs à chacun(e) de nos collaborateurs/rices SERVIOR pour tout le travail déjà accompli et qui reste à faire, pour leur dévouement, et le professionnalisme dont ils font preuve chaque jour – quelle que soit leur fonction – pour le bien-être de nos résidents.

 

Envisagez-vous de renforcer l’encadrement si une éventuelle deuxième vague arriverait?

Oui, si cela devenait nécessaire, nous mettrons tout en œuvre, avec les Ministères de la Famille et de la Santé, pour tâcher de combler un manque d’effectifs. Dans ce cas exceptionnel, nous devrions pouvoir compter sur les mesures qui sont mis en place telles que l’appel à volontaires pour les professionnels de santé et leurs fonctions de supports.

 

Avez-vous éventuellement besoin de volontaires pour renforcer l’encadrement dans les circonstances actuelles ?

Non pas pour l’instant, mais cela pourrait arriver. Dans ce cas exceptionnel, nous devrions pouvoir compter sur les mesures mises actuellement en place par le gouvernement et les Ministères, telles que notamment l’appel à volontaires pour les professionnels de santé et leurs fonctions de supports (www.govjobs.lu).

 

Comment vous assurez-vous que le personnel, qui va et vient hors des établissements, n’est pas porteur du virus ? Si un membre du personnel était porteur du virus sans qu’on le sache, les procédures mises en place garantissent-elles qu’il ne pourra pas le transmettre à un résident ?

Le risque zéro n’existe pas. Nous pouvons cependant assurer qu’en tant que professionnels du secteur de la santé, avec le respect et la conscience nécessaires, nos collaborateurs sont mieux sensibilisés que la moyenne de la population :
– pour respecter les mesures de précaution et d’hygiène lors de toute entrée ou sortie du centre
– pour repérer des symptômes et appliquer sans délai et à la lettre les mesures de précaution, d’hygiène et de limitation de propagation de la contamination, le cas échéant.
– et le cas échéant pour prévenir les personnes ayant été récemment en contact avec un membre infecté et (faire) appliquer pour elles les mesures de précaution et d’isolement nécessaires pour les protéger et limiter les risques de contamination.

 

Souffrez-vous, actuellement, d’une quelconque pénurie, en matériel de protection, en médicaments, ou tout autre bien ou produit ?

Non, nous disposions de stocks-tampons suffisants. Par ailleurs, grâce aux dispositifs mis en place par le Ministère de la Santé et le gouvernement pour garantir l’acheminement dans notre pays de nouveaux stocks de matériel, nous pouvons désormais compter, si besoin, sur la livraison de matériel (masques, gants, etc.) pour éviter une quelconque pénurie.

Les mesures de sécurité et les procédures mises en place sont-elles sous le contrôle d’un organisme indépendant, ou de la tutelle ?

SERVIOR se base bien évidemment sur les recommandations et mesures mises en place par la Direction de la Santé, seule autorité compétente pour les édicter et en faire contrôler le respect.

Ces recommandations servent comme fil conducteur pour le gestionnaire SERVIOR, tout en sachant que nos maisons présentent une grande diversité au niveau architecture, structure, logistique et population, ce qui nous oblige à adapter au cas par cas notre règlementation dans une maison spécifique.

Ces mesures permettent de garantir au mieux la protection de nos résidents et de nos collaborateurs.

 

Tout le personnel de SERVIOR a besoin de votre soutien et surtout de votre confiance pour pouvoir continuer à s’occuper sereinement de vos proches et de nos pensionnaires. Restons solidaires et rigoureux face au virus. C’est ainsi qu’ensemble nous le vaincrons.

Alain Dichter
Directeur Général

  • Toutes vos questions peuvent être adressées à communication@servior.lu . Nous y répondrons le plus rapidement possible, et enrichirons notre Foire aux questions grâce à votre collaboration.