Coronavirus: les réponses à vos questions

01/02/21: Vaccination anti-Covid en cours dans nos centres

04/11/20: Covid-19: Gestion des visites selon 3 phases

Màj 18/12/2020: Nouvelles mesures et recommandations dans le cadre de visites auprès de nos pensionnaires…

LE MESSAGE D’ALAIN DICHTER, DIRECTEUR GENERAL (01/07/2020)

30/06/20: Nouvelle phase d’assouplissement des recommandations dans le cadre de visites…

27/05/20: Poursuite du dé-confinement progressif de nos centres et assouplissement des mesures en matière de visites et sorties

TOUTES NOS INFORMATIONS SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19)

(mise à jour: 01/02/2021) 

Comme la campagne de vaccination anti-Covid est en cours dans les maisons SERVIOR, est-ce que je n’ai plus besoin d’être vigilant?

La vaccination constitue certainement le premier grand pas vers le retour progressif à une vie normale !

En ce moment, la campagne de vaccination commence à battre son plein dans nos différentes structures SERVIOR et s’étendra dans la durée sur les semaines et mois à venir. L’engouement est grand et le taux de participation tant parmi nos pensionnaires (en moyenne 90-95 %) que parmi le personnel est élevé, ce qui est réjouissant et rassurant.

Il nous faut cependant encore rester vigilant, car vaccination ne doit pas être synonyme de relâchement des mesures de prévention et de protection.

Le respect des gestes barrières et des mesures de précaution applicables actuellement dans nos centres restent ainsi plus que jamais de mise ! Et cela notamment pour diverses raisons.

Notre souhait le plus fort est que la plus grande majorité de la population du pays soit vaccinée pour freiner et stopper la circulation du virus.

Selon notre devise « tous vaccinés, tous protégés »

#weistverantwortung

 

Est-ce que les restaurants des centres SERVIOR sont concernés par la fermeture obligatoire des restaurants et cafés décrétée par le gouvernement jusqu’au 14 mars 2021 ?

Nos restaurants ne sont pas des restaurants publiques, visés par la loi 7694. Ainsi les restaurants dans tous nos centres non touchés par des mesures plus restrictives dues à la présence de cas de Covid restent ouverts pour nos résidents exclusivement. Une sécurité absolue n’est malheureusement pas possible mais nous cherchons, pour le bien social et moral de nos résidents, de trouver des compromis entre sécurité maximale et isolation totale.

Tout le personnel fait de son mieux pour encadrer et soigner nos résidents et de les protéger le plus possible sans naturellement pouvoir donner une garantie absolue. Toutes les précautions sont prises afin de minimiser le risque d’une éventuelle contamination et de le tenir au plus bas possible.

Nous suivons de près l’évolution de l’état de santé de nos pensionnaires dans chaque centre et, selon les résultats, notre plan d’action prévoit – si besoin -,l’instauration des mesures plus restrictives.

Puis-je continuer à rendre visite à mes proches? Comment s’opère la gestion des visites en période Covid ?

En fonction du cas spécifique du moment, chaque centre s’adapte et met si besoin des mesures de précaution supplémentaires en place pour réagir à l’évolution de la situation particulière à son site. Au niveau de la gestion des visites, celles-ci s’opèrent toujours sur base de la fiche visiteur nécessaire (pour opérer le tracing prévu par la loi et en fonction d’un plan à 3 phases dont le principe est soutenu par le Ministère de la Famille:

Phase 1 (vert) : visites sur rendez-vous dans un lieu dédié*, en l’absence de cas ou en présence de quelques cas positifs isolés et en cas d’un seuil d’incidence hebdomadaire de moins 100 cas/100.000 habitants sur l’ensemble de la population au Luxembourg.
*À compter du 05/11 et jusqu’à nouvel ordre, par simple mesure de précaution par rapport à la situation générale du Covid-19 au Luxembourg, les visites seront organisées comme en phase orange uniquement sur rendez-vous dans un lieu dédié. Les familles seront informées dès que les visites en chambre seront à nouveau possibles.

Phase 2 (orange): visites sur rendez-vous dans un lieu dédié, en cas de plusieurs cas positifs supplémentaires

Phase 3 (rouge) : pas de visites en cas d’un nombre plus élevé de cas positifs nécessitant la mise en place de mesures de précaution temporaires pour stabiliser la situation de sécurité.

Chaque phase est déclenchée par le chargé de direction du centre concerné selon la situation nationale, les infrastructures et dispositions architecturales du centre, le nombre de résidents positifs, le nombre de soignants présents et d’autres facteurs spécifiques à la structure ou au profil de la population.

Dans toutes les phases, les visites en situation de fin de vie restent possibles en accord avec le chargé de direction du centre.
Dans le cadre du tracing obligatoire prévu dans la loi, chaque visiteur doit laisser ses coordonnées en remplissant une fiche visiteur (fiche visiteur téléchargeable ICI) lors de chaque visite, où il s’engage entre autres au port obligatoire et correct d’un masque chirurgical (mis à disposition par SERVIOR) pour toute la durée de la visite, même au sein du logement du résident, sous peine de se voir – en cas de non-respect de cette mesure évidente et de bon sens –  se voir à l’avenir obligatoirement refuser l’accès au centre.

En cas de cas Covid dans un centre, les familles concernées sont informées par mail, par SMS ou par courrier standardisé de la situation dans la structure. Il est ainsi recommandé aux familles – si besoin – de communiquer à leur centre leurs coordonnées (adresse email et numéro GSM / SMS) pour être informées en temps réel.

D’une manière générale et durant toutes les phases où les visites sont autorisées, il importe cependant de rester prudent en cette période de pandémie Covid-19:

Pour les visites que nous jugeons absolument importantes pour le maintien du lien social et familial, nous vous demandons à présent de les espacer dans le temps, de limiter les visites à max. 2 personnes par visite et par précaution – durant au moins les deux semaines prochaines – de limiter le contact avec votre proche à 4 personnes appartenant à des noyaux familiaux différents, ceci afin de minimiser la probabilité d’une éventuelle contamination, mais aussi pour faciliter le retraçage en cas de besoin. Nous vous invitons par ailleurs à rester régulièrement en contact avec votre proche par appel Skype ou téléphone.

Le respect des gestes barrières qui restent plus que jamais indispensables: outre le port correct et obligatoire du masque chirurgical, la désinfection des mains à l’entrée de la résidence et le respect de la distance préconisée de 2 mètres entre les personnes sont également des gestes-clé pour limiter les risques. Même si la tentation est grande, ce que nous comprenons parfaitement, n’enlevez pas le masque pour vous faire la bise, ne vous prenez pas dans les bras, ne vous tenez pas les mains sans les désinfecter de suite. C’est vraiment important et même vital en cette période où le risque de contracter ou de transmettre le virus est décuplé.

Dans le cadre du tracing obligatoire prévu dans la loi, chaque visiteur doit laisser ses coordonnées en remplissant une fiche visiteur (téléchargeable ICI) lors de chaque visite, aussi les fidèles et habitués de la maison. Sur cette fiche, tous les visiteurs s’engagent entre autres au port obligatoire et correct d’un masque chirurgical (mis à disposition par SERVIOR) pour toute la durée de la visite, même au sein du logement du résident. En cas de non-respect lors de la visite de cette mesure évidente et de bon sens, le visiteur se verra à l’avenir obligatoirement refuser l’accès à notre site.

Pour les visites en extérieur uniquement, l’accompagnement d’un animal de compagnie (chien/chat) est également admis.

 

Les pensionnaires ont-ils la possibilité de quitter la structure?

Concernant les sorties, il convient par précaution pour nos résidents et leurs familles de les limiter aux actes essentiels et sorties absolument nécessaires. La sortie dans un lieu à forte concentration de personnes, tel que dans un restaurant, la balade dans un centre commercial ou la sortie à des spectacles est plus que fortement déconseillée, car elle présente un bien trop grand risque pour vos proches et nos pensionnaires particulièrement vulnérables au virus.

De même, un rendez-vous médical non urgent est de préférence à décaler dans le temps avec l’accord du  médecin traitant. Rien ne sert de prendre des risques inutiles, alors que les hôpitaux et services médicaux connaissent eux aussi actuellement un nombre croissant de patients atteints.

Nous tenons d’ailleurs à préciser – vu le risque actuel – que nos pensionnaires revenant d’un séjour ou d’une visite à l’hôpital, respectivement après le retour d’une sortie externe jugée par le centre comme à haut risque, seront amenés à respecter une auto-quarantaine de 7 jours en chambre avec port du masque obligatoire pour limiter les risques en cas d’infection survenue lors de la sortie en clinique.

Dans la mesure du possible – la téléconsultation avec le médecin traitant et/ou le médecin spécialiste reste cependant à privilégier.

 

La vie « normale » est en cours de reprendre son rythme?

Oui, – et sauf dans les centres où temporairement des mesures de précaution spécifiques ont dû être prises en cas de résidents testés positifs au Covid – les activités de nos centres continuent tout normalement, dans le respect de mesures de précaution spécifiques, comme par exemple le respect du nombre maximal d’un groupe et le respect des distances entre les différentes personnes.

La poursuite des activités régulières était et reste très importante. Elle permet de conserver un rythme de vie positif et de préserver des habitudes essentielles au moral de nos pensionnaires en cette période atypique.

Il était à chaque moment une de nos priorités d’éviter des effets négatifs, aussi bien d’un point de vue psychologique que pour le bon suivi d’un pensionnaire (prise de médicaments, etc.).

 

Que pouvons-nous faire, en tant que famille ou proche ?

Faites confiance aux professionnels des soins qui s’occupent de vos proches.

Gardez le contact avec les vôtres, via les moyens disponibles (visite, téléphone, courrier, Skype, etc).

Il en va de la responsabilité et de l’obligation individuelle de tout un chacun d’auto-évaluer les risques que peuvent présenter certaines situations et d’appliquer avec rigueur les mesures de précaution édictées par les centres tout en respectant les gestes barrières, seules garantes pour stopper tout risque de propagation du virus.

Pour les visites que nous jugeons absolument importantes pour le maintien du lien social et familial, nous vous demandons à présent de les espacer dans le temps, de limiter les visites à max. 2 personnes par visite et par précaution – durant au moins les deux semaines prochainesde limiter le contact avec votre proche à 4 personnes appartenant à des noyaux familiaux différents, ceci afin de minimiser la probabilité d’une éventuelle contamination, mais aussi pour faciliter le retraçage en cas de besoin.

Les visiteurs peuvent déposer ou enlever du linge de la chambre du client, respectivement déposer des cadeaux ou courses pour le client dans sa chambre. Une mise en quarantaine des objets provenant de l’extérieur n’est pas nécessaire.

 

Le personnel en contact avec mon parent porte-t-il un masque et des gants?

Nos collaborateurs gèrent le quotidien en tant que professionnels du secteur de la santé, avec le respect et la conscience nécessaires, avec dévouement et professionnalisme. Ils appliquent les procédures à la lettre.
Tous nos personnels de soins et d’encadrement, toutes les équipes de cuisine, de services et de ménages respectent scrupuleusement les directives du Ministère de la santé en ce qui concerne le port de masque et/ou de gants.

Au sujet du port des gants, il importe cependant de préciser que celui-ci n’est pas toujours nécessaire, le plus important étant de se laver régulièrement et correctement les mains. C’est pour cela que pour certaines tâches (p.ex. activités d’encadrement ou d’animation de nos pensionnaires, transport de plateaux, etc.), vous ne verrez pas systématiquement notre personnel porter des gants, qui eux aussi doivent être régulièrement changés.

Nos personnels veillent au respect strict des mesures d’hygiène et de précaution et font en sorte que tous nos pensionnaires, quelle que soit leur pathologie – y compris les personnes atteintes de démence – se sentent rassurés, accompagnés, et perçoivent bien la « chaleur » que nos collaborateurs leur offrent déjà habituellement au quotidien.

 

Mon parent doit-il porter un masque?

Comme nos pensionnaires résident dans nos centres au sein d’une communauté de vie où toutes les mesures de précaution sont à respecter, ils sont amenés à porter un masque s’ils sont en proximité avec un grand nombre de personnes, d’autres résidents, lors de visites externes, lors de services externes (coiffeur, pédicure,…), à l’extérieur de la structure (visite en magasin, visite médicale,..), lors de soins de base qui nécessitent un rapprochement du soignant et du client.

Ceci uniquement à titre de précaution supplémentaire pour limiter tout risque de contamination à l’égard du personnel soignant et d’encadrement, qui dans ce cas portent eux-mêmes obligatoirement déjà un masque.

 

Comment se fait le contact avec les personnes qui ne parlent plus, et ont du mal à communiquer ou qui souffrent de démence ? La coupure avec leurs proches ne risque-t-elle pas de leur être très préjudiciable ?

Nous veillons à ce que tous nos pensionnaires, y compris les personnes souffrant de démence, se sentent rassurés, accompagnés et perçoivent bien la « chaleur » que nos collaborateurs leur offrent au quotidien. En respectant toutes les mesures de précaution et d’hygiène, le personnel d’encadrement et de soins veillera le mieux possible à permettre un contact rapproché avec les pensionnaires concernés.

 

Que se passe-t-il si un pensionnaire présente les symptômes de la maladie?

Si c’est le cas, des mesures précises édictées par la Direction de la Santé sont appliquées immédiatement. La première est de placer ce résident en quarantaine, pour éviter toute contamination avec d’autres pensionnaires ou membres du personnel. Cela se fait avec tout le doigté nécessaire, pour bouleverser le moins possible la vie des personnes concernées.
Chaque structure dispose des équipements nécessaires à la protection du malade, de ses co-habitants, et du personnel. Tout le personnel, qu’il soit soignant, d’encadrement ou faisant partie des équipes de nettoyage, ainsi que le personnel de cuisine et de service prendront les mesures de précaution et d’hygiène nécessaires lors de chaque contact avec le senior (masque, gants, plateau-cuisine filmé, etc.).

 

Que se passe-t-il si un membre du personnel présente des symptômes ?

Si un membre du personnel présente des symptômes compatibles avec une infection à coronavirus, il reste à son domicile en quarantaine, se soumet sans délai à un test Covid-19, et ne vient pas travailler tant que le résultat du test n’est pas déclaré négatif . En tant que professionnels du secteur de la santé, avec le respect et la conscience nécessaires, nos collaborateurs sont mieux sensibilisés que la moyenne de la population pour repérer ces symptômes et ils appliquent les procédures, les mesures de précaution et d’hygiène à la lettre.

 

Si mon parent est touché par le coronavirus, serai-je prévenu rapidement ?

Oui, absolument. Nous privilégions en toutes circonstances la transparence. Nous informons sans délai le parent le plus proche tout en mettant tout en place pour garantir les mesures de protection, d’isolement et de soins nécessaires pour favoriser sa guérison et aussi le cas échéant mettre en quarantaine les personnes récemment en contact avec votre parent touché par le virus. Parallèlement, le médecin traitant avise la Direction de la Santé, avec laquelle nous sommes en contact constant et dont nous suivons les directives et instructions complémentaires, si besoin.

 

S’il doit être hospitalisé, serez-vous l’intermédiaire entre lui et nous ?

Oui, absolument. Nos pensionnaires nous tiennent à cœur et nous serons en contact régulier avec l’hôpital pour suivre l’évolution de son état de santé et organiser dès que possible son retour dans notre centre. Rien ne vous empêchera cependant de prendre aussi directement contact avec l’hôpital ou, mieux encore, avec votre proche hospitalisé en direct pour autant qu’il dispose du téléphone sur place et ait la capacité de décroché lui-même.

 

Des livreurs et des prestataires externes travaillent actuellement dans vos centres ? Si oui, avec quelles précautions ?

Les livreurs et prestataires externes nécessaires dans le cadre du fonctionnement du centre peuvent accéder à nos centres, sous condition stricte de respecter toutes les mesures de précaution et d’hygiène définis par SERVIOR et par le Ministère de la Santé.

 

Au jour d’aujourd’hui, êtes-vous parvenus à maintenir l’encadrement habituel ?

Nous pouvons compter, comme d’habitude,  sur la flexibilité et la solidarité de nos collaborateurs, ce qui nous permet de fonctionner normalement.

Tous nos remerciements vont d’ailleurs à chacun(e) de nos collaborateurs/rices SERVIOR pour tout le travail déjà accompli et qui reste à faire, pour leur dévouement, et le professionnalisme dont ils font preuve chaque jour – quelle que soit leur fonction – pour le bien-être de nos résidents.

 

Envisagez-vous de renforcer l’encadrement en fonction de l’évolution de la situation?

Oui, si cela devenait nécessaire, nous mettrons tout en œuvre, avec les Ministères de la Famille et de la Santé, pour tâcher de combler un manque d’effectifs. Dans ce cas exceptionnel, nous devrions pouvoir compter sur les mesures qui sont mis en place telles que l’appel à volontaires pour les professionnels de santé et leurs fonctions de supports.

 

Avez-vous éventuellement besoin de volontaires pour renforcer l’encadrement dans les circonstances actuelles ?

Non pas pour l’instant, mais cela pourrait arriver. Dans ce cas exceptionnel, nous devrions pouvoir compter sur les mesures mises actuellement en place par le gouvernement et les Ministères, telles que notamment l’appel à volontaires pour les professionnels de santé et leurs fonctions de supports (www.govjobs.lu).

 

Comment vous assurez-vous que le personnel, qui va et vient hors des établissements, n’est pas porteur du virus ? Si un membre du personnel était porteur du virus sans qu’on le sache, les procédures mises en place garantissent-elles qu’il ne pourra pas le transmettre à un résident ?

Le risque zéro n’existe pas. Nous pouvons cependant assurer qu’en tant que professionnels du secteur de la santé, avec le respect et la conscience nécessaires, nos collaborateurs sont mieux sensibilisés que la moyenne de la population :
– pour respecter les mesures de précaution et d’hygiène lors de toute entrée ou sortie du centre
– pour repérer des symptômes et appliquer sans délai et à la lettre les mesures de précaution, d’hygiène et de limitation de propagation de la contamination, le cas échéant.
– et le cas échéant pour prévenir les personnes ayant été récemment en contact avec un membre infecté et (faire) appliquer pour elles les mesures de précaution et d’isolement nécessaires pour les protéger et limiter les risques de contamination.

Ensemble avec le ministère de la Santé, les prestataires dans le secteur de l’hébergement des personnes âgées ont décidé une stratégie de tests COVID-19 réguliers. Ainsi, les membres du personnel ont un accès privilégié aux centres de tests à large échelle et sont invités régulièrement à prendre part à ces tests, respectivement SERVIOR peut proposer des tests en cas de doute après une exposition externe ou professionnelle.

 

Souffrez-vous, actuellement, d’une quelconque pénurie, en matériel de protection, en médicaments, ou tout autre bien ou produit ?

Non, nous disposions de stocks-tampons suffisants. Par ailleurs, grâce aux dispositifs mis en place par le Ministère de la Santé et le gouvernement pour garantir l’acheminement dans notre pays de nouveaux stocks de matériel, nous pouvons désormais compter, si besoin, sur la livraison de matériel (masques, gants, etc.) pour éviter une quelconque pénurie.

 

Les mesures de sécurité et les procédures mises en place sont-elles sous le contrôle d’un organisme indépendant, ou de la tutelle ?

SERVIOR se base bien évidemment sur les recommandations et mesures mises en place par la Direction de la Santé, seule autorité compétente pour les édicter et en faire contrôler le respect.

Ces recommandations servent de fil conducteur pour le gestionnaire SERVIOR, tout en sachant que nos maisons présentent une grande diversité au niveau architecture, structure, logistique et population, ce qui nous oblige à adapter au cas par cas notre réglementation dans une maison spécifique.

Ces mesures permettent de garantir au mieux la protection de nos résidents et de nos collaborateurs.

 

Tout le personnel de SERVIOR a besoin de votre soutien et surtout de votre confiance pour pouvoir continuer à s’occuper sereinement de vos proches et de nos pensionnaires. Restons solidaires et rigoureux face au virus. C’est ainsi qu’ensemble nous le vaincrons.

Alain Dichter
Directeur Général

Toutes vos questions peuvent être adressées à communication@servior.lu .

Nous y répondrons le plus rapidement possible, et enrichirons notre Foire aux questions grâce à votre collaboration.

***

SERVIOR prend l’engagement de favoriser les contacts sociaux entre pensionnaires, de respecter la liberté individuelle de chaque client mais également de protéger les clients vulnérables vivant dans les institutions. Chaque membre de cette communauté de vie devra respecter en continu la sécurité de l’ensemble des résidents de la structure tout en ayant le choix de son mode de vie individuel.

La sécurité de la communauté sera l’affaire de tous, pensionnaires, personnel, intervenants externes, mais également de tous les visiteurs fréquentant les lieux:
– Garantir une sécurité adéquate pour nos clients, qualifiés population vulnérable.
– Garantir la pérennité des mesures.
– Garantir la qualité de vie recherchée par SERVIOR pour sa clientèle.
– Eviter une dissémination non-contrôlée du virus dans la structure.

Toute mesure prise a un but unique: protéger au mieux vos proches

La situation générale liée à la pandémie s’aggrave dans notre pays avec un regain sensible du nombre d’infections commençant à nouveau à toucher de manière alarmante la population âgée de plus de 65 ans. Forts de ce constat et alors que la majorité de nos résidences sont restées épargnées par le Covid-19 lors de la 1ère vague de l’épidémie, notre plus cher souhait aujourd’hui est d’œuvrer et d’agir avec précaution et bon sens pour éviter l’apparition de cas d’infections dans nos centres, nous obligeant sinon à prendre, dans tout centre touché, des mesures de sécurisation contraignantes et rigoureuses pour stopper la propagation du virus tout en protégeant au mieux nos communautés de vie.

Nous savons combien pénibles et difficiles à vivre ont été les six semaines de confinement décrétées lors de l’état de crise, tant pour vous familles et proches que pour nos pensionnaires, mais aussi notre personnel encadrant et soignant.

Aussi, afin d’éviter de revivre ces moments difficiles pour tous et pour nous aider à maintenir nos centres ouverts aux visites, nous en appelons aujourd’hui à vous car nous avons aussi besoin de votre support et de votre coopération sans faille !

Il en va de la responsabilité et de l’obligation individuelle de tout un chacun d’auto-évaluer les risques que peuvent présenter certaines situations et d’appliquer avec rigueur les mesures de précaution édictées par les centres tout en respectant les gestes barrières, seules garantes pour stopper tout risque de propagation du virus.