La logistique du Rham: aussi tentaculaire que discrète

La logistique, c’est le cœur de toute organisation. Sans elle, la machine ne fonctionnerait tout simplement pas. Combien de généraux ont dû stopper leur élan, faute de ravitaillement ? Au plateau du Rham se trouvent localisés d’une part le siège de la Direction et de l’administration générale du groupe SERVIOR, et d’autre part le plus grand centre d’hébergement et d’encadrement pour plus de 200 seniors. Depuis 2015, le complexe peut compter sur une artère vitale : le tunnel « Vauban », souterrain totalement modernisé et élargi, qui sert au transit de toutes les marchandises, dans la discrétion la plus totale.

La caractéristique du centre du Rham, c’est de proposer des logements, de la restauration et des services dans huit bâtiments indépendants. Trait d’union entre tous : le fameux tunnel, qui permet aux petits trains électriques de la logistique d’amener tout ce qui est nécessaire, et d’évacuer tout ce qui doit l’être. Entre 7h du matin et 8h du soir, les cinq collaborateurs affectés au service  – Tim, Christian, Rafael, Chris et Toni – ne chôment pas. A leur tête, Rui Gomes, le chef des services logistiques & techniques, est presque une figure historique des anciennes casernes.

Petit déjeuner à domicile

Comme il l’explique, les prestations se sont même élargies à cause de la crise sanitaire. « Dans un souci de limiter tout risque de contamination au début de la pandémie, on a distribué les trois repas principaux et les collations dans les logements. Auparavant, les pensionnaires se déplaçaient au restaurant pour le premier repas de la journée comme pour les autres. Quand la nécessité a disparu… l’habitude est restée : les gens ont trouvé très agréable de continuer à recevoir leur petit déjeuner en chambre. Nous sommes à leur service ; ce fut donc un plaisir de continuer à leur proposer ce confort », se félicite le remuant Rui Gomes, pour qui le sourire des pensionnaires contents constitue la meilleure rétribution.

Tri des déchets : organisation modèle

En fait, toutes les fournitures destinées au Rham ou même parfois à d’autres maisons de SERVIOR passent par le quai de déchargement de la logistique. Très à la mode depuis un an et demi : les masques, surblouses et tests Covid… Nouvelle vaisselle, nouvel ordinateur, nouveaux stylos, rames de papier ? Un bon de commande et une livraison mettront le service à contribution. Les flux principaux sont constitués par les repas, la vaisselle, le linge de corps et de lit, mais aussi les déchets. Collecteurs appliqués, les logisticiens de SERVIOR vident en permanence les 27 stations de tri, sous le label « Superdreckskëscht ». Ce tri organisé permet, mine de rien, d’éviter deux mètres cubes de déchets par semaine.

Qu’il pleuve ou qu’il vente, rien n’arrête le petit train de la logistique du plateau du Rham.