Rhummer Gospel. Un hymne à la vie chanté par des octogénaires

Samedi 23 juillet 2016, le Rhummer Gospel sera en concert de 19h00 à 20h00 dans le cadre du Blues’n Jazz Rallye. La scène sera montée dans la cour intérieure du Centre du Rham. Ceci est leur histoire.

Le Rhummer Gospel, c’est l’histoire exceptionnelle de plusieurs résidentes de l’Espace seniors Op der Rhum. Il y a deux ans, elles étaient quatre, aujourd’hui, elles sont une vingtaine de dames âgées de 74 à 97 ans à partager la même passion: le Gospel. Tous les lundis, elles se retrouvent autour de Robert Bodja – leur magicien comme elles l’appellent tendrement – pour répéter de nouvelles paroles, de nouvelles mélodies, de nouveaux rythmes. Leur salle de répétition se trouve évidemment « Op der Rhum »… un centre intégré pour personnes âgées à Luxembourg-Ville!

Mais ces dames n’aiment pas évoquer leur âge. Elles préfèrent se projeter dans l’avenir: leur prochaine répétition, leur prochain concert, leur prochaine participation au Blues’n Jazz Rallye… Elles rêvent d’une tournée internationale, d’un CD, d’un tourbus, de cartes d’autographes. Le Gospel les a réunies et leur donne des ailes. À les voir et à les entendre, c’est de l’émotion pure: un hymne à la vie et à la musique.

L’année 2014 marque le coup d’envoi à cette aventure peu commune. Robert Bodja, fraîchement engagé au Centre du Rham, recherche alors une activité pour vivifier les soirées des résidents. Fort de son expérience, Robert, percussionniste à la tête de plusieurs ateliers musicaux, tente le coup de créer un groupe de Gospel. Au départ, le groupe se compose d’une poignée de choristes. Chemin faisant, il se développe et se fortifie: d’autres pensionnaires, des bénévoles du Centre du Rham tout comme des choristes et musiciens externes viennent assister régulièrement aux répétitions. Toujours sous les doigts d’Annie Saulier au piano.

Depuis lors, les lundis soirs sont consacrés aux répétitions de Gospel, un long chemin d’apprentissage parsemé de moments magiques débordant d’émotions et d’éclats de rires. Des septuagénaires qui croquent la vie à pleines dents, des octogénaires qui repoussent les limites du possible à chaque répétition, des nonagénaires qui chantent en solo devant un micro. En anglais, s’il vous plaît! En même temps, une expérience de groupe formidable suit son cours. Différents caractères commencent à se dessiner: les discrets, les timides, les rebelles, les extravertis, les leaders… Pia Hoffmann et Robert Bodja, tous deux collaborateurs du Centre du Rham, parviennent à gérer les réseaux d’affinité et à consolider le chœur. Le groupe trouve son identité. Objectif commun, langage commun, codes communs. On n’est plus pensionnaire, collaborateur ni bénévole. On est Rhummer Gospel.

En 2015, le Rhummer Gospel entame sa première petite tournée à travers différents centres d’hébergement du groupe SERVIOR. Histoire de vivre l’expérience d’un public et de sentir l’adrénaline monter. Le succès ne se fait pas attendre. Il faut prévoir des scènes toujours plus spacieuses. C’est en juin 2015 que les choristes participent ainsi pour la première fois au Blues’n Jazz Rallye au Luxembourg, une véritable révélation.

En mars 2016, le Rhummer Gospel fait sa première apparition dans la Grande Région lors du festival des « Chœurs de Lorraine » à Aubange. Vêtus de leurs propres toges mauves, fabriquées en Afrique et financées par les « Amis du Centre du Rham », les membres du Rhummer Gospel ajoutent une touche très colorée et vivifiante à ce festival.

Actuellement, les préparatifs pour la deuxième participation au Blues’n Jazz Rallye battent leur plein. À chaque nouvelle répétition, Robert incite les choristes d’aller de défi en défi. Chanter à deux voix, chanter en solo, s’adresser à un public, chanter en langue Yorouba qui est une langue du Nigéria. Des passages jugés insurmontables au début comptent maintenant parmi le répertoire de base. Un sourire, un geste, un mouvement des yeux de Robert et les choristes le suivent, complètement plongées dans le chant, dans un état maximal de concentration, d’engagement et de satisfaction. En franglais, on parlerait d’un flow d’équipe, à voir ces dames se réjouir, leur visage s’illuminer, leur voix s’exprimer et leur corps vibrer au rythme de la musique. Une énorme leçon de vie.

Et l’avenir? Mir « kucke mol », comme dit Robert. « On va voir ». Une chose est sûre. Le futur est prometteur.

FB_Button_Gospel

À propos de SERVIOR
Avec une capacité d’accueil de quelque 1.650 seniors, SERVIOR est le plus grand gestionnaire de centres d’hébergement pour personnes âgées au Luxembourg. Actuellement, SERVIOR gère 15 structures (8 CIPA, 6 maisons de soins, 1 résidence seniors) à travers tout le pays. En complément, SERVIOR propose un service de repas sur roues au niveau de 26 communes et gère un foyer de jour à Wiltz. Le fondement légal de SERVIOR se trouve dans la loi modifiée du 23 décembre 1998. Aujourd’hui, SERVIOR emploie environ 1.800 collaborateurs dont plus de la moitié sont affectés aux soins et à l’encadrement.