Le Heemrot, chaînon essentiel entre SERVIOR et ses résidents

La salle ressemble à celle d’un conseil d’administration, mais l’ambiance est décontractée. Les échanges restent sérieux, pourtant. Le soleil inonde la résidence Grand-Duc Jean de Dudelange en cette matinée d’août. Un petit rafraîchissement n’est pas de refus. Comme dans tous les centres de SERVIOR, un Conseil de Maison (Heemrot) se tient ici de manière régulière, sous la houlette du chargé de direction, et sous la direction de la présidente ou de son vice-président. Les membres de la petite assemblée, résidents élus par leurs pairs, représentent toute la communauté de la maison. Leurs avis sont précieux : un chaînon essentiel entre pensionnaires et professionnels du soin et de l’hébergement.

Prise de température

« Sans cet organe, je serais toujours à l’écoute des résidents, bien sûr, mais de façon individuelle, avoue Damien Ambrosini, qui dirige la résidence Grand-Duc Jean. C’est très constructif. Ce que nous ne remarquons pas, ils le voient. Ici, nous essayons de mettre en commun tout ce qui peut concerner l’ensemble des résidents. Un problème de minuterie dans la salle de bain ? Et si cela concernait tout le monde… »

C’est ici qu’on réclame le remplacement du drapeau national, abîmé par le vent, qu’on évoque les manifestations, fêtes et sorties à organiser, les rapports avec l’administration, l’évolution des mesures sanitaires… ou le tapage d’un locataire. Problèmes d’intendance ou d’encadrement ? Le Conseil donne la température des sentiments et de l’humeur des résidents, et permet à la direction de réagir. Le stationnement sera bientôt payant dans le quartier : de quoi interpeller la direction et savoir ce qui sera proposé aux visiteurs. Ce jour-là, on  parle aussi des exercices incendie inopinés et de leur importance pour la sécurité des résidents et collaborateurs. Il en sort même l’idée de prévoir un exposé du préposé à la sécurité. Le chargé de direction prendra contact avec lui pour discuter les détails et les spécificités du site de Dudelange et pour programmer une présentation en automne.

La voix et la plume des résidents

Quand le Grand-Duc Jean, parrain des lieux, est décédé en 2019, le Heemrot s’est réuni en urgence pour préparer une lettre de condoléances adressée au Palais. Pas une fête importante où le discours de la présidente ne se superpose à celui du directeur : la voix des résidents est essentielle, et le Conseil leur permet de la porter. Ses représentants sont élus démocratiquement par la communauté. Similaire sur certains points matériels à une réunion de copropriétaires, le Conseil de maison a ce petit supplément d’âme qui entretient la convivialité de nos résidences.