Ambiance olympique à Wiltz pour les 24h de Wincrange

Et dire qu’elle est qualifiée de « virtuelle », l’édition 2021 des 24h vélo de Wincrange ! C’est vrai que, cette année, les coureurs ne se retrouvent pas tous ensemble sur le circuit du village du Nord. Mais la sueur et l’esprit de fête qui règnent sur les sites participant, à distance, à la manifestation, n’ont rien de fictif. La palme de l’originalité, cette année, à la maison SERVIOR de Wiltz, Geenzebléi, dont les pensionnaires ont voulu s’associer à la manifestation. C’est la seule maison de soins pour seniors qui participe à l’événement.

70 résidents participants sur 120

Les 24h vélo de Wincrange constituent un des événements caritatifs incontournables dans le pays. Elles sont organisées au profit de la Wonschkutsch, l’association qui aide à réaliser les vœux de malades en phase terminale. Une équipe de SERVIOR a d’ailleurs déjà porté les couleurs de l’institution lors d’éditions précédentes. Mais c’était la première fois, pourtant, que les pensionnaires étaient associés à la cause, grâce à cette délocalisation.

La noblesse de la cause et l’occasion de faire la fête n’ont pas échappé au Conseil de maison du Geenzebléi, qui s’est investi à 100% dans l’opération, et a sollicité les familles des résidents pour qu’ils parrainent l’exercice par leurs dons. Mais avant de connaître le résultat de la collecte, le premier chiffre qui impressionne c’est le taux de participation : 70 sur 120 résidents de Wiltz avaient assuré leur participation à l’événement, programmé entre le vendredi 23 juillet à 20h et le samedi 24 juillet à 20h. De quoi focaliser sur Wiltz l’attention des médias comme Nordliicht TV et RTL, et assurer un direct sur le site de l’organisation

Une centenaire pleine d’énergie

L’initiateur de l’opération est Marc Riehl, un membre du personnel, rompu aux disciplines sportives les plus exigeantes puisqu’il pratique le triathlon, de Wiltz à Hawai. Mais le visage qui restera dans les mémoires, c’est celui de Mme Wiltgen, doyenne de l’équipe, du haut de ses 101 ans. Une énergie à revendre, un sourire ravageur, et la satisfaction de mouliner pour une bonne cause. Le personnel participait aussi à l’effort, renforcé par un trio de choc : le directeur général de SERVIOR Alain Dichter, l’échevin de Wiltz Patrick Comes et le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité sociale, Romain Schneider. Régional de l’étape, l’ancien ministre des Sports a gardé un bon coup de pédale, fort apprécié par la chanteuse et animatrice Lisa Mariotto, chargée de donner du rythme au démarrage de la course du cœur. Bravo à tous!