Seniors et criminalité : les bons réflexes

On l’aura beaucoup entendue, cette année, la notion de « personne vulnérable ». Mais il n’y a pas qu’aux virus que les personnes âgées sont, plus que les autres, particulièrement sensibles. Il existe une criminalité qui les a prises pour cible privilégiée. Faiblesse physique et psychique sont des alliés des malfrats. Autant connaître leurs pratiques pour mieux les déjouer. La police luxembourgeoise est particulièrement attentive à ce créneau particulier de la délinquance. Elle informe beaucoup, et forme des personnes (appelées « multiplicateurs ») à retransmettre son message de sensibilisation, jusque dans les maisons de repos, où des conférences peuvent être organisées à la demande.

Bilan sécurité

Le cas des seniors en résidence est différent de celui de ceux qui restent à leur domicile, bien sûr, et les sollicitations malveillantes sont de natures variables. Le premier bon réflexe, quand on vit dans une maison, seul ou en couple, c’est d’en faire établir un bilan sécurité : les châssis sont-ils assez solides pour retarder une intrusion ? Les serrures sont-elles résistantes ? Un éclairage extérieur d’appoint ne serait-il pas le bienvenu ? Dans l’idéal, l’installation d’une alarme sera une précaution appréciable. Et la vigilance reste le maître-mot.

Attention aux inconnus !

Autre grand principe : ne jamais confier de renseignements essentiels à une personne qu’on ne connaît pas, comme des informations bancaires, ou un code de sécurité. La personne âgée est particulièrement exposée quand elle va seule à un distributeur d’argent ; pour peu qu’on parvienne à détourner son attention, copier son code secret, ou profiter d’un moment de surprise pour la délester, le détour au bancomat peut coûter cher. Il est toujours mieux de se faire assister par une personne de confiance pour ce genre d’opération.

Corde sensible

Il y a quelques années, des escrocs parvenaient à dérober de l’argent à des personnes âgées en prétextant des soins médicaux urgents dont aurait eu besoin un de leurs petits-enfants… La mode a un peu passé. Mais jouer sur la corde sensible reste un artifice habituel des malfaiteurs. Les faux employés de toute sorte qui débarquent à votre domicile sans s’annoncer constituent aussi un grand classique : ne surtout pas les laisser entrer. L’un peut détourner votre attention tandis que l’autre cherche des valeurs à dérober.

On voit même, parfois, de faux policier sonner à la porte. Un indice pour les démasquer : certains ne sont même pas capables de s’exprimer en luxembourgeois…

Vigilance numérique

Les seniors, qui sont de plus en plus connectés, sont aussi exposés aux arnaques classiques par internet : faux héritages, fausses demandes d’information… Là aussi, les règles de prudence élémentaires restent de rigueur : il ne faut pas communiquer, sur un site ou par e-mail, des informations personnelles, numéros de compte, codes secrets… Les escrocs sont passés maîtres pour imiter des sites internet. Pour toute démarche délicate, physique ou électronique, il vaut toujours mieux se faire assister par une personne de confiance.

Le site internet de la police regorge de bons conseils et d’adresses de contact pour aider les personnes âgées à s’informer et se préparer contre les sollicitations malhonnêtes.