La Philosophie de Soins chez SERVIOR

Actuellement SERVIOR occupe environ 800 soignants dans les services des soins et d’animation des 17 centres.

Parmi les agents travaillant dans ces services, SERVIOR compte de nombreux frontaliers, sortant d’écoles et de formations diverses, émanant des différents systèmes de santé publique (surtout allemand, belge, français et luxembourgeois). Ainsi, des soignants se basant souvent sur des principes et des méthodologies professionnels forts divergents, se rencontrent chez SERVIOR. Il en est de même pour les responsables des sites, les chefs de département assistance et soins respectivement les chefs de service, qui sont tous détenteurs d’un diplôme reconnu équivalent au diplôme d’infirmier (gradué) au Grand-Duché. Leurs formations de base, ainsi que leurs formations de cadre et par analogie leurs principes et leurs méthodes se distinguent néanmoins au même degré que celles de leurs agents.

Les développements techniques et méthodologiques des soins en géronto-gériatrie font que la complexité et les attentes aussi bien des professionnels de santé que du grand public ont fortement évolué durant les dernières années. La convention cadre, les textes officiels formulant les conditions en matière d’organisation et de documentation des prestations réalisées dans le cadre de l’assurance dépendance ne font que refléter cette évolution.

Le souhait profond de professionnaliser, de rationaliser, d’uniformiser ses démarches a motivé la division des soins de SERVIOR d’intervenir de façon plus systématique en vue de favoriser la collaboration entre les différents centres.

La complexité en matière des soins fait que nul ne peut être expert universel. SERVIOR dispose néanmoins parmi son personnel de soins de nombreux experts hautement spécialisés. En canalisant leurs efforts et en partageant leurs connaissances, les soignants exercent leurs métiers de façon concertée, soucieux d’offrir des prestations adaptées aux clients et de haute qualité.

SERVIOR compte donc actuellement 17 institutions. Lors du regroupement dans l’établissement public, suite à leurs historiques différents, les centres ont connu des expériences et des approches multiples vis-à-vis de leur clientèle. Le texte proposé est en somme la synthèse écrite des lignes directrices, du modèle de base et des idées conceptuelles propagés depuis la création de SERVIOR. Ainsi les idées communes en matière de soins des institutions ont été résumées pour une première fois dans la philosophie d’encadrement et de soins. La philosophie d’encadrement et de soins prend parfaitement en considération les objectifs principaux de la philosophie d’entreprise. Ce premier papier stratégique SERVIOR de l’année 2001 a retenu:

  • le respect de la dignité humaine dans l’encadrement et dans les soins des personnes âgées
  • la transparence des méthodes de travail et de décision face aux pensionnaires, aux agents, aux familles des pensionnaires et au public
  • le professionnalisme des soignants qui assurent leurs prestations avec congruence et continuité
  • le développement et le maintien de la qualité (SERVIOR est le garant de prestations de haute qualité dans tous les domaines d’encadrement et de soins)

Le texte de la philosophie d’encadrement et de soins a été présenté lors de la quinzaine de présentation “SERVIOR” en juin 2007. Il comprend les chapitres suivants:

  1. Introduction
  2. Principes
  3. Formes d’hébergement et d’encadrement
  4. Modèle de base
  5. Conceptions de base
  6. Conférence de soins / Visite de soins
  7. Documentation des soins
  8. Personnes de référence / Agents
  9. Management de qualité

La philosophie d’encadrement et de soins s’adresse à tout le personnel de SERVIOR, soignant ou non-soignant. La dynamique de la philosophie est voulue. Les adaptations concertées du texte reflèteront le développement continu de l’établissement public dans son souci d’adaptation aux développements professionnels.

La théorie de base utilisée par SERVIOR est celle qui a été développée par la scientifique Virginia Henderson et qui est enseignée dans les écoles d’infirmiers(ères) du Grand-Duché de Luxembourg. Inspirée par la théorie de la motivation du psychologue Abraham Maslow (avec sa pyramide des besoins), elle a commencé à publier depuis 1947. Selon le modèle de Virginia Henderson, les besoins fondamentaux de l’être humain peuvent être classés selon une liste ordonnée: la grille des 14 besoins. Cette dernière est utilisée par les soignant(e)s pour établir l’anamnèse, c’est-à-dire pour réaliser le recueil des données personnelles et spécifiques de la personne, qui est demandeuse de soins. Aujourd’hui, cette grille peut aussi être utilisée pour classifier les diagnostics infirmiers, les objectifs et les interventions y afférents.

La philosophie d’encadrement et de soins de SERVIOR basée sur la théorie de Virginia Henderson est complétée par des conceptions de différents auteurs et des méthodologies de travail visant à optimiser les services aux clients. La diversité des besoins de nos clients nous oblige à rencontrer nos clients par le biais d’une multitude de techniques et de méthodes complémentaires. De même les apports scientifiques des différents domaines de l’encadrement et des soins font que seule l’utilisation simultanée de différents instruments de travail permet de satisfaire les attentes professionnelles pluridisciplinaires.

Le processus de soins de SERVIOR peut être illustré par une boucle fermée comprenant six étapes (selon V. FIECHTER u. M. MEIER).

Le but du processus est l’approche systématique des besoins du client par les soignants. Le processus se compose d’une suite logique de réflexions, de décisions et d’actions visant la solution d’un problème, donc poursuivant un objectif, construite de façon à provoquer une réaction par une évaluation et une adaptation.

Les six étapes sont:

  1. récolte des données: l’anamnèse, la considération de toutes les données pertinentes et objectives (médicales et sociales) ainsi que les informations subjectives (émotionnelles) dans une documentation de soins diversifiée.
  2. identification des problèmes et des ressources des pensionnaires: les restrictions du client dans un domaine de la vie, lesquelles peuvent être équilibrées par des interventions de soins, en considérant les capacités, les possibilités, les ressources. Ce volet fait partie intégrante des visites respectivement des conférences de soins en se basant sur la documentation de soins.
  3. décision des objectifs à atteindre: les objectifs peuvent se référer à des états, des compétences, des connaissances, des valeurs mesurables ou des comportements. Ce volet fait également partie intégrante des visites respectivement des conférences de soins et de la documentation des soins.
  4. planification des prestations: la décision quant aux interventions de soins, lesquelles visent à mener à l’objectif visé. Ce volet fait également partie intégrante des visites respectivement des conférences de soins et de la documentation des soins.
  5. exécution des prestations: la réalisation des interventions de soins planifiées avec la documentation y relative.
  6. évaluation des résultats: le contrôle de l’efficacité des prestations planifiées et exécutées quant à l’atteinte de l’objectif y relatif.

Par « milieu », SERVIOR entend une conception très large, touchant tous les volets de l’encadrement. Les principes de la réalisation du milieu mettent en évidence l’importance de l’environnement et du cadre, dans lesquels vit le pensionnaire, pour l’évolution et le maintien de ses capacités, ainsi que pour sa qualité de vie.

Le travail biographique est un concept global, déterminant les actions et les réactions. Ce concept fait partie intégrante de nos soins et de notre encadrement. La biographie ne se limite pas à une simple récolte de données chronologiques, mais comprend surtout la saisie et l’intégration des spécificités personnelles. Ceci demande des connaissances des habitudes de vie et des coutumes individuelles et collectives, qui interfèrent directement avec la situation actuelle dans laquelle se trouve le pensionnaire. Par ce biais SERVIOR entend organiser des soins et vivre un encadrement spécifique aux clients de chaque institution.

L’encadrement adapté des clients déments chez SERVIOR se traduit par le fait que le pensionnaire concerné garde à tout moment son statut de « Personne », base de toute vie en dignité. Même dans un stade avancé de la démence, il reste possible d’entrer en contact, d’établir des relations, d’échanger des émotions avec le client. Ainsi, nous ne cessons de chercher l’accès vers le « Moi »,
vers la « Personne » du pensionnaire. La congruence, la continuité, la normalité et la compensation sont quelques principes moteurs de notre encadrement des clients déments.

La congruence est la véracité, l’honnêteté, la présence avec lesquelles le soignant rencontre le pensionnaire. La continuité des soins et les habitudes transmettent au pensionnaire l’impression de sûreté dont il a besoin pour lutter contre le sentiment d’insécurité. Le principe de normalité signifie que le client se sent « chez soi » à l’institution, s’il vit le déroulement normal d’une journée. La compensation se traduit par les adaptations de l’environnement que constitue l’institution, en vue de permettre un maximum d’autonomie au client.

L’entrée en contact avec des clients atteints de démences à un stade avancé demande à l’intervenant professionnel d’adapter ses moyens de communication et ses formes de relations. Les agents ont ainsi recours à différentes techniques de communication basées sur les ressources des clients: la validation de Naomi Feil, l’approche centrée sur la personne de Tom Kitwood ainsi que la Mäeutik de Cora van der Kooij.

L’importance du déploiement de moyens de communication thérapeutique, cherchant à entrer en contact avec le client via des stimulations sensorielles, augmente avec la réduction progressive des moyens cognitifs des pensionnaires. Les techniques utilisées chez SERVIOR sortent des concepts de la stimulation basale, du « Snoezelen » et de l’aromathérapie.

En collaboration avec les médecins et d’autres experts, nos équipes multidisciplinaires élaborent une vue objective de l’évolution des pathologies et des symptômes de nos pensionnaires. En effet, nous utilisons des instruments de mesure et d’assessment internationalement reconnus.

SERVIOR définit l’assessment interdisciplinaire en gérontologie/gériatrie comme un système, cherchant à identifier les risques individuels des syndromes de la vieillesse pour chaque client, tout en se basant sur les moyens fonctionnels disponibles. Ces moyens sont d’une importance essentielle pour le maintien respectivement le recouvrement de l’autonomie de la personne âgée. Le but est de favoriser les réactions précoces à des syndromes typiquement liés à la vieillesse, afin de réduire au minimum les conséquences et de pouvoir traiter les causes primaires, ce qui lors de réactions tardives respectivement lors de décompensations pourraient s’avérer comme non indiqués, voire impossibles. Les questionnaires et tests retenus sont internationalement reconnus, valides, sensibles et spécifiques.

SERVIOR conçoit les soins et l’encadrement des personnes âgées comme une mission multi- et interdisciplinaire. Pour approcher le pensionnaire dans son intégralité et afin de pouvoir prester tous les soins indiqués, il est nécessaire de recourir à une équipe. La collaboration et l’intégration des compétences spécifiques professionnelles des divers agents sont les garants d’une prise en charge de qualité.

Lors de conférences de soins, un relevé de la situation actuelle et individuelle de chaque pensionnaire est établi et selon la démarche de soins, l’équipe fixe les objectifs à atteindre, ainsi que les interventions à planifier. SERVIOR diffère entre la visite de soins et la conférence de soins, par une anamnèse complémentaire, plus concrètement la récolte d’informations directement auprès du pensionnaire, des proches respectivement des spécialistes externes lors de la visite de soins.

La documentation des soins et de l’encadrement est un moyen de communication interne et externe. Le pensionnaire concerné, son médecin traitant, ainsi que le personnel d’encadrement et de soins ont accès à cette documentation. Elle est la traduction sur papier de la prise en charge professionnelle des soins de chaque pensionnaire en individuel.

La documentation des soins est la plate-forme de la mission interdisciplinaire de la prise en charge de nos clients. Les anamnèses, les démarches de soins, les décisions et les plans de soins sont repris de façon transparente. Le travail des visites respectivement des conférences de soins est illustré, de façon à garantir un suivi continu et congruent des soins et de l’encadrement.

Les soins et l’encadrement de personnes âgées nécessitent du personnel responsabilisé, formé et organisé. Chaque soignant est ainsi appelé à devenir « référent »,
terme auquel SERVIOR attribue une importance particulière:

  1. Pour mieux refléter les responsabilités individuelles des agents, est attribué à chaque pensionnaire un membre du personnel de l’équipe de soins et d’encadrement comme soignant de référence. Ainsi, cet agent devient l’intervenant principal pour le suivi général de ce pensionnaire.
  2. Les prestations de soins et d’encadrement à réaliser lors d’une journée de travail sont organisées et réparties préalablement en fonction du nombre des agents intervenants. Grâce à cette planification transparente, chaque agent est informé de ses tâches et responsabilités individuelles à réaliser lors de sa journée de travail. Un agent référent à la direction reprenant la guidance générale est désigné pour chaque partie de la journée.
  3. Les spécialistes des soins et de l’encadrement développent par l’intermédiaire de formations continues des connaissances approfondies et spécifiques. Les agents concernés partagent leurs connaissances avec toute l’équipe et deviennent ainsi expert de référence en la matière dans leur unité.